Astuces pour surélever un matelas

Pour de nombreux professionnels de la santé, surélever son matelas est bénéfique pour la santé. En effet, au cours du sommeil, cela permet d’améliorer la circulation sanguine et d’éviter par la même occasion les malaises. Aussi, cette technique aide à finir avec le ronflement et l’apnée du sommeil. Cela dit, comment surélever son matelas ? On vous en parle dans cet article.

Utilisez des rehausseurs de lit

Pour soulever un matelas-160×200 ou un matelas sommier, l’une des astuces les plus utilisées est le recours aux rehausseurs de lit. Ces équipements sont conçus pour soulever efficacement le lit au niveau de ses extrémités. Vous trouverez sur le marché une grande variété de rehausseurs. Il est surtout recommandé d’opter pour ceux qui jouissent d’une conception spécialement adaptée. Ceci permettra de réduire les risques de chute et de glissage.

Ainsi, choisissez par exemple des rehausseurs avec des bases antidérapantes et des mousses qui sont conçues pour s’adapter à la forme du pied de votre lit. Ces équipements spécifiques assurent la sécurité, mais vous devez prévoir un budget plus important.

Par ailleurs, si vous avez un budget réduit, vous pouvez simplement utiliser des rehausseurs de base. Avec un prix beaucoup plus accessible, ceux-ci sont disponibles en bois, en plastique ou en métal. Ils sont munis de trous, mais ne disposent pas des mousses comme les modèles précédents. Pour plus de sécurité, privilégiez les rehausseurs en métal ou en bois massif.

Dès que vous avez ce matériel en votre possession, il vous suffira de soulever le lit afin de placer ses pieds dans les trous des rehausseurs. 

Optez pour des blocs de ciment ou de bois

En utilisant des piles de bois et des livres larges et épais, vous pouvez également surélever votre matelas-160×200. Il faut dire que cette astuce est beaucoup plus économique que la précédente. Toutefois, ces blocs n’ont pas souvent un bon design et n’apportent pas un plus à la décoration d’intérieur. De plus, pour placer les quatre pieds de votre lit à la même hauteur, vous pourrez avoir un peu de mal. Si toutefois vous choisissez cette option, il faut prendre des précautions.

Déjà, pour réduire les risques de chutes et de glissements des pieds de votre lit, vous devez choisir les blocs très larges. Aussi, toujours dans le but de limiter les risques, il est recommandé de placer sous et sur les blocs des patins antidérapants. Vous pouvez utiliser ceux qu’on met généralement sous les tapis pour les empêcher de bouger.

L’avantage ici, c’est que vous avez la possibilité de surélever progressivement le matelas sommier. Commencez donc avec un bloc de petite hauteur et empilez progressivement en fonction du niveau de confort au coucher.

Ayez recours aux couvre-matelas et aux oreillers

Moins contraignant et plus pratique que les astuces présentées précédemment, l’utilisation de couvre-matelas et des oreillers vous permettra aussi de le surélever. Sur le marché, vous trouverez beaucoup d’accessoires dans cette catégorie.

  • Oreiller en cale

Si vous souhaitez surélever votre matelas dans le but de soulager les manifestations du reflux gastro-œsophagien, l’oreiller en cale est parfait. Vous trouverez facilement ce type de coussin dans les parapharmacies et en ligne. Pour plus de confort, vous pouvez même opter pour un oreiller en cale doté de compartiments pour le bras. 

  • Une cale de lit

Cet accessoire de couchage est à placer sous le matelas. Il se retrouvera donc entre le sommier et le matelas. Il faut noter que ces morceaux de mousses reviennent beaucoup plus chers que les oreillers en cale. Toutefois, contrairement à ces derniers, les cales de lit permettent de soulever toutes les extrémités de votre matelas.

  • Un couvre-matelas gonflable

Si vous ne souhaitez pas avoir un matelas surélevé de façon permanente, c’est l’option qui vous convient le plus. Il vous suffira de le dégonfler en journée, pour avoir un lit normal. Cependant, le couvre-matelas demande un budget important.

Voilà les meilleures astuces pour surélever votre matelas. Cependant, il est recommandé de ne pas rehausser une seule partie du lit, car cela pourra influencer négativement l’alignement de la tête, du cou et de la colonne vertébrale.