Les troubles de la vue chez l’enfant

Dès la naissance, les enfants peuvent avoir des troubles de la vision. Il est nécessaire en tant que parent de savoir lesquels peuvent exister et comment les autodiagnostiquer afin de pouvoir les traiter si ceux-ci sont présents.

La vue d’un enfant arrive un quart d’heure après sa naissance, mais elle n’est pas encore nette. Trois jours plus tard, il pourra fixer des regards et il lui faudra deux mois pour comprendre les couleurs et sourires. À cet âge-là, il peut consulter un ophtalmologue, mais il est également possible de réaliser par vous-même un diagnostic au préalable si vous sentez que votre enfant à un problème de vue. L’intuition des parents est souvent la bonne.

Les symptômes à vérifier

 Certains signes peuvent vous alerter concernant la vue de votre enfant. Pour cela, il est important d’être attentif à différents éléments comme  :

  • Un regard rivé sur quelque chose, un sentiment de difficulté à suivre des mouvements,
  • Problèmes pour ouvrir les yeux lors de point de lumière,
  • Des clignements d’oeil réguliers,
  • Des penchants de têtes,
  • Des yeux qui louchent.
  • Des plaintes de mal de tête.

Lorsque ces symptômes sont détectés, il est important de pouvoir agir en conséquence et de savoir quels sont les plus fréquents chez l’enfant. Certains peuvent être guéris seuls et d’autres auront besoin d’un accompagnement.

Les troubles possibles

Le strabisme est un défaut dans le mouvement de l’œil qui entraîne l’enfant à voir louche et parfois double, il peut être accompagné d’autres problèmes. Étant d’origine musculaire, jusqu’à ses 5 mois, l’enfant va pouvoir s’en remettre seul alors il n’est pas utile de s’inquiéter. Cependant, si le problème persiste il faudra, dans ces cas-là, voir un ophtalmologue qui lui permettra d’avoir une bonne vision.

Le daltonisme est également un problème fréquent chez l’enfant, mais qui n’est pas grave. Celui-ci va avoir une mauvaise perception des couleurs, particulièrement le rouge, vert et bleu. Malheureusement, il est assez compliqué de le détecter et il ne se soigne pas. Il faudra donc expliquer à votre enfant qu’il voit les couleurs différemment.

L’hypermétropie est un déficit concernant la vision de près, qui signifie que votre enfant à un œil trop court et la lumière de se forme donc pas sur la rétine, mais en arrière. Lorsque l’on fait travailler son œil régulièrement pour essayer de réguler ce problème, cela le fatigue ; des lunettes pour votre enfant peuvent donc régler ce problème.

A contrario, la myopie est un problème de vision de loin. Dans ces cas de figure, l’enfant a l’œil trop long et la lumière se pose en avant de la rétine. Pour cela, l’enfant doit donc porter des lunettes. Il peut aussi exister la myopie évolutive qui consiste à avoir une longueur axiale de l’œil trop grande. Cela apparaît lors de l’enfance, mais peut évoluer lors de l’âge adulte. Il est nécessaire d’être accompagné par un ophtalmologiste.

Il existe également l’astigmatisme qui provoque une vision déformée et l’enfant peut déformer des lettres comme le D, O, H ou encore M. Ce problème doit être traité avec un professionnel avec des lunettes spéciales.

Comment auto diagnostiquer le fonctionnement des yeux de votre enfant ?

Si votre enfant est en train de fixer un objet, cacher son œil gauche et ensuite son œil droit en alternant, plusieurs fois. Si l’enfant se plaint, nous vous recommandons de consulter un expert en optique pour les enfants.

En effet, l’auto diagnostique ne doit pas être favorisée au détriment d’une visite médicale. Dans tous les cas, lors des visites obligatoires dans les premières années de votre enfant, le contrôle des yeux est un élément essentiel à vérifier par les médecins. Si vous constatez que cela n’est pas le cas, n’hésitez pas à le dire à votre médecin ou à consulter un opthalmologue.