Découvrez les deux catégories d’impression de beaux livres

Beaucoup ne savent pas faire la distinction entre l’impression offset et l’impression numérique. Les imprimeurs professionnels y ont recours, certes, pour l’impression de beaux livres, telle que l’impression de livres religieux et de livres d’art. Cet article est destiné à faire la lumière sur les deux technologies.

Le savoir-faire des imprimeurs professionnels en matière d’impression offset

C’est à la fin du 19e siècle que l’impression offset a vu le jour. Le terme « offset », signifiant « reporter » représente bien la technique principale qui est mise en œuvre. Par ailleurs, ce procédé finira par supplanter la lithographie. Deux produits sont également utilisés pour ce faire, dont l’eau et l’encre grasse. Plusieurs étapes sont à respecter pour entreprendre une impression de beaux livres. On a pour usage de dire qu’une préparation est requise, contrairement à l’impression directe sur papier, ce qui est le cas pour l’impression numérique.

Dans un premier temps, l’imprimeur professionnel devra graver une plaque de métal. Pour cela, il utilise ce que l’on appelle un Computer to plate ou CPT. Cela est indispensable afin de pouvoir reporter votre document. La plaque sera ensuite à positionner dans un logement dédié se trouvant au sein de la presse. Le tout sera ainsi reporter sur le blanchet. Il s’agit d’un cylindre où une feuille en caoutchouc a été disposée. C’est de cette dernière que l’encre viendra enfin sur le papier. C’est l’utilisation de cet intermédiaire qui fait la singularité de ce procédé.

Il faut aussi prendre en compte l’impression couleur, notamment lorsqu’on parle d’images. C’est alors qu’on fait appel aux quatre groupes imprimantes. C’est le passage obligatoire par la quadrichromie. Voici les couleurs la composant : le noir, le magenta, le jaune et le cyan. Dans certains cas, l’utilisation d’une couleur pantone, ou encore d’un vernis, est un autre impératif. Cela est nécessaire afin de pouvoir retrouver la couleur recherchée.

Une des spécificités de l’impression offset est également son aspect consommateur. En effet, l’étape de calage dépensera environ 250 feuilles du même format que le livre d’exposition par exemple. Cela entraîne tout logiquement que le procédé n’est intéressant que pour les tirages importants. C’est ainsi que l’impression de magazines y trouve son avantage.

Comment fonctionne l’impression numérique ?

On peut aussi appeler cette méthode impression par procédé numérique. Les imprimeurs professionnels font appel à un appareil essentiel, l’imprimante. Mais avant cela, une mise en forme via un traitement informatique est nécessaire.

Il n’y a donc pas d’étapes intermédiaires complexes, comme dans le cas de l’impression offset. Cela entraîne forcément un délai de livraison de votre commande plus rapide.

Il faut tout de même savoir que différentes techniques existent, principalement en fonction des machines utilisées. On peut par exemple citer l’électrographie, le jet d’encre ou encore l’ionographie et la magnétopgraphie. Leur différence réside dans le principe de fixation de l’encre sur le papier.

Ce procédé est privilégié pour des tirages inférieurs à 500 exemplaires. On y a recours notamment pour la reproduction de cartes de visite, mais aussi des affiches.